Système Féerie

 

Règles générales

« Vous m’avez créé pour modéliser, prédire et comprendre notre univers. Pour que je puisse en tracer les règles. »
Wolfa, première IA de recherche

Les règles générales du Système Féerie expliquent les principes et règles de base pour jouer aux jeux de rôles qui utilise ce système. Ces règles sont simples et, bien que certains aspects peuvent se montrer inhabituels pour des vétérans, il est compréhensible pour des débutants.

Que sont les jeux de rôles ?

Les jeux de rôles forment une famille de jeux de société dans lesquels les joueurs contrôlent chacun un personnage qui évolue dans une histoire prenant place dans un univers imaginaire. L’un des joueurs doit endosser le rôle de meneur : il ne contrôle pas un personnage mais gère l’univers dans lequel les personnages évoluent et s’assure de la cohérence de l’histoire.

Les jeux de rôles sont des jeux d’imagination et, généralement, des jeux oraux. Il n’y a pas de pions, ni de plateau… Tout le jeu se base sur l’imagination des participants : le meneur décrit une situation, puis chaque joueur l’imagine et indique ce que son personnage va tenter de faire ou de percevoir. Le meneur explique alors ce qui se produit vraiment dans l’histoire et, à nouveau, les joueurs imaginent cette nouvelle situation avant de donner les intentions et ressentis de leurs personnages. Ce cycle se répète alors jusqu’à la fin de l’histoire.

En plus de cette mécanique simple, les participants utilisent des règles, qui seront détaillées plus loin, afin de résoudre certaines situations, conflits ou pour apporter un peu de piment à la partie.

Termes techniques

Les rôlistes – les gens qui font du jeu de rôles – ont au fil du temps développé un grand nombre de termes (et d’acronymes) propres à ce loisir. En voici un court résumé :

Si tout ceci vous semble encore nébuleux, voici un court extrait d’une partie de jeu de rôles.

Justine, Albert, Nicolas et Sophie jouent à une partie de Solaires. Alors que leurs personnages enquêtent sur d’étranges enlèvements, ils pénètrent dans l’habitation de leur principal suspect.

– Justine (Meneuse du jeu) : en entrant dans l’appartement, vous remarquez qu’il a été complètement mis en désordre.

– Albert (Joue le personnage Skyline, un enquêteur) : comme si on l’avait fouillé ?

– Justine : oui.

– Albert : j’essaie de trouver un schéma dans ces fouilles pour essayer de deviner ce qu’ils cherchaient.

– Sophie (Joue le personnage Razors, une cyber-samouraï) : mouais. Je vais d’abord voir si on n’a pas encore des intrus sur place. Je dégaine mon katana.

– Nicolas (Joue le personnage Downlink, un decker) : Pareil, je sors mon pistolet shock et je surveille l’entrée au cas où.

– Justine : OK. L’appartement semble bien vide. Albert, fais mois un jet pour tes recherches, difficulté zéro.

– Albert : J’utilise mon Logiciel de reconstitution à 2 et ma carrière de Privé à 3.

– Justine : OK.

Albert, lance les trois dés, qui font 6, 2 et 3.

– Albert : deux succès !

– Justine : tu penses qu’il est très probable que les intrus n’aient pas trouvés ce qu’ils cherchaient. Pendant tes recherches, Downlink entend du bruit provenant du couloir.

– Nicolas : quel genre de bruit ?

– Justine : plusieurs personnes qui avanceraient en commandos.

– Sophie : merde…

But du jeu

Pour les joueurs, le but du jeu est de résoudre, par l’intermédiaire de leur personnage, les situations dans lesquels ces derniers seront pris. Ils construiront ainsi une histoire. Suivant la partie, il peut s’agir d’une histoire d’aventure, une histoire policière, une histoire d’horreur…

Le meneur, quant à lui, aura pour but de s’assurer de la cohérence de l’histoire et de la réponse de l’univers aux actions des personnages des joueurs. Il n’est pas l’adversaire des autres participants, même s’il aura souvent à choisir les actions des adversaires de leurs personnages.

Il n’y a pas à proprement parler de victoire et de défaite dans les jeux de rôles, les participants ne s’affrontent pas : il s’agit d’un jeu coopératif. L’important est que tout le monde s’amuse, y compris le meneur.

Nombre de joueurs et temps de jeu

Pour une partie de jeu de rôles, il est recommandé d’avoir un meneur et entre 2 et 5 joueurs. Pour plus de fluidité dans vos premières parties, nous vous conseillons de limiter celles-ci à 3 ou 4 joueurs.

Une partie peut durer plusieurs heures, selon le scénario et les choix des joueurs durant celle-ci, et il peut être difficile de l’estimer à l’avance. Comptez trois heures pour un scénario relativement court joué avec des joueurs disciplinés.

Certaines parties se déroulent en plusieurs séances, on parle alors de « série » (les vétérans du jeu de rôles parlent souvent de « campagnes » en référence aux « campagnes militaires » des jeux de stratégie). Dans une série, chaque séance de jeu est assimilable à un épisode d’une série télévisée et nous vous proposons de les appeler simplement « épisode ».

Matériel de jeu

Typiquement, pour une partie de jeu de rôles, vous aurez besoin :

D’autres aides de jeu peuvent être parfois utiles suivant la partie comme des cartes, des résumés de certains éléments d’univers, etc. Ils sont souvent fournis avec le scénario ou le jeu.

Préparation de la partie

Une partie de jeu de rôles demande généralement de la préparation. Cette étape a deux objectifs : la préparation du scénario et la création des personnages.

Le scénario est un document qui contient la plupart des éléments qui serviront à construire l’histoire durant la partie. Il est donc important que le meneur l’ait lu et compris avant la partie. Il peut aussi avoir choisi de l’écrire lui-même. Comme il s’agit d’une étape plutôt longue et qui ne requiert que le meneur, elle est souvent faite un autre jour avant la partie.

De plus, comme le scénario contient des éléments qui composeront l’histoire, les joueurs ne veulent pas le connaître avant la partie, de la même façon que beaucoup de gens n’aiment pas qu’on leur raconte la fin d’un film qu’ils n’ont pas encore vu. Pour cette raison le meneur effectue cette étape généralement seul.

La création des personnages est souvent faite par tous les participants. En suivant les règles de création de personnage, chaque joueur va créer le sien. Le meneur s’assurera que les personnages correspondent à l’univers du jeu et qu’ils cadrent avec le scénario qu’il est habituellement le seul à connaître.

Il peut arriver que le meneur ait créé à l’avance des personnages spécialement prévus pour son scénario ou que les joueurs décident de prendre des archétypes ou des personnages tout fait dans le manuel du jeu ou une autre source : on parle alors de personnages prétirés ; ces personnages fonctionnent néanmoins exactement comme s’ils avaient été créés par les joueurs.

La création des personnages (ou le choix en cas de prétirés) est généralement faite le jour de la partie, juste avant celle-ci.

Déroulement

Le meneur lance la partie en décrivant la situation initiale. Cette description est le point de départ de l’histoire et doit permettre aux joueurs de comprendre où se trouvent leurs personnages et ce qu’ils y font. À la fin de l’introduction – qui se finit généralement lorsque le meneur demande : « Que faites-vous ? » – les joueurs vont pouvoir commencer à jouer.

Par la suite, les joueurs vont – chacun leur tour sinon le meneur ne pourra pas suivre – indiquer ce qu’ils veulent que leur personnage fasse. Le meneur décrira alors les conséquences de cette action, ce qui conduira à de nouvelles situations. Notez que le Système Féerie n’impose pas un système de tour strict : les joueurs peuvent intervenir quand ils le souhaitent, tant qu’ils ne coupent pas la parole aux autres et les laissent jouer.

Certaines actions critiques peuvent ne pas réussir. Lorsque le meneur considère qu’une action est difficile ou sensible, il peut demander au joueur d’effectuer un test de résolution pour déterminer si l’action réussit ou échoue. Vous trouverez les règles de résolution des actions plus loin dans la section qui leur est dédiée.

Les scènes d’action

Régulièrement, les personnages se retrouveront dans des situations plus intenses comme des combats, des courses poursuites, et autres scènes d’action. Dans ces scènes, l’ordre des actions peut modifier considérablement les évènements et même l’issue de la scène. Il convient donc d’être un peu plus rigoureux pour ces scènes.

Pour commencer, ces scènes se produisent généralement à l’initiative d’un personnage ou d’un groupe de personnage : ça peut être un personnage qui ouvre le feu ou qui tente de s’enfuir… C’est ce personnage qui agit en premier durant la scène. Le joueur, ou le meneur dans le cas d’un personnage non-joueur, explique ce que ce personnage va tenter et l’action sera résolue normalement, avec un test de résolution si le meneur l’estime nécessaire.

Ensuite, le meneur décidera du prochain personnage pouvant agir, en fonction de ce qui lui semble le plus logique du point de vue de la cohérence de l’histoire. Initialement, le meneur aura pour contrainte de démarrer les actions de l’ensemble des personnages avant de pouvoir faire agir une seconde fois l’un de ceux qui ont déjà été choisis.

La suite se déroule normalement, le meneur choisissant le prochain personnage à agir en fonction de ce qui lui paraît le plus cohérent. Lorsque la situation se calme enfin, à partir du moment où l’ordre des actions perd son importance, le jeu peut reprendre son fonctionnement habituel.

Fin d’une partie

Au fil des actions des personnages et des évènements, les joueurs parviendront à la fin de la partie. Cette fin de partie, qui signe généralement la fin d’une intrigue, correspond à une situation où la problématique du scénario a été résolue, si nécessaire par la victoire des personnages ou leur défaite.

Si cette notion vous semble nébuleuse, repensez à la fin d’un film ou d’un épisode de série où cela peut vous paraître plus évident : il s’agit exactement de la même chose dans une partie de jeu de rôles.

Partagez cette page :
Sauf mention contraire, le contenu de ce wiki est placé sous les termes de la licence suivante : CC Attribution-Noncommercial-Share Alike 4.0 International

Ce site utilise des cookies pour son fonctionnement : pour en savoir plus

v5/reglesgenerales.txt · Dernière modification: 2020/04/24 22:56 par greewi