Système Féerie

 

Créer un personnage

S'il est possible de se contenter d'utiliser des personnages pré-tirés, vous souhaiterez sans doute créer vos propres personnages, avec leurs histoires et leurs particularités.

Contrairement à d'autres jeux qui proposent des règles de création très encadrées, voir terriblement restrictives, nous avons choisi des mécaniques qui permettent de définir le personnage à partir de descriptions plus libres.

Ainsi, le Système Féerie vous propose de commencer à créer votre personnage en le décrivant par différents moyens. Ensuite, des règles simples prennent alors le relais et traduisent le personnage en données chiffrées utilisables par le reste du système.

Cette méthode permet vraiment d'obtenir le personnage qu'on souhaitait créer sans avoir à négocier avec des règles de répartition ou d'équilibrage. En fait, le système de création des personnages exploite le bon sens des participants.

Groupe et concepts

Dans de nombreux jeux, la notion de groupe de PJ est implicite. Pourtant, constituer le groupe est une étape importante. Les règles de création de personnage devraient toujours commencer par proposer aux joueurs d’échanger et d’accorder leurs concepts de personnage pour éviter de nombreux écueils, notamment :

Avant de rentrer dans la création des personnages proprement dite, il parait indispensable de former le groupe. Mais pour y parvenir, commencez par présenter rapidement les rôles fonctionnels des personnages au sein d’un groupe. Par exemple, pour Solaires, les rôles qui ont été mis au jour sont : le combat, l’infiltration, l’informatique, la technologie, la négociation, les relations, l’enquête et l’espace. Chaque groupe, s’il veut être polyvalent doit être capable de gérer des situations impliquant aspects.

Au moment de constituer leur groupe, les joueurs doivent alors se répartir ces rôles. Chaque personnage a évidemment le droit d’assurer plusieurs rôles et il est aussi conseillé de disposer d’un peu de redondance pour éviter qu’un joueur absent ne bloque la partie.

En constituant le groupe, les joueurs doivent aussi s’assurer de la solidité de la cohésion du groupe. Dans le pire cas, cela signifie que les personnages ne devraient pas avoir de raison de ne pas coopérer avec les autres. Dans une situation normale, les personnages devraient même avoir des motivations pour être ensemble et collaborer.

Pour parvenir à ces objectifs, les joueurs doivent commencer par choisir un concept de leur personnage et en discuter avec les autres. Le meneur doit évidemment garder un œil sur cette étape pour s’assurer que le groupe ne risque pas de tomber dans les travers décrits plus haut.

Le concept d’un personnage est idée de celui-ci résumée en moins d’une phrase qui doit indiquer la nature et la fonction du personnage. Par exemple : « Un prestidigitateur avenant et diplomate. »

Construction du personnage

Le concept défini, il est temps de construire le personnage. Cette étape consiste à le décrire et à expliciter toutes ses particularités.

Le Système Féerie est suffisamment malléable pour pouvoir se contenter d’une simple description libre. Toutefois, cette façon de procéder peut facilement perdre les joueurs ou leur faire rater des éléments importants. Cette méthode reste très pratique pour des PNJs ou des seconds rôles rapidement créés et nous la nommeront la méthode par description.

Heureusement, vous pouvez employer d’autres méthodes, en particulier :

Ces quatre méthodes sont complètement compatibles entre elles et tous les joueurs à une même table ne sont pas obligés d’employer la même. Notez que la méthode par l’historique peut s’avérer la plus délicate des trois puisqu’elle ne part pas directement du concept mais essaie de l’atteindre.

Éléments

Quelque-soit la méthode employée pour construire le personnage, vous allez extraire et évaluer les éléments du personnage de la même façon. Si ces éléments n’ont pas déjà été rangés dans la fiche de personnage (notamment via la méthode par sélection), le joueur commence par surligner ou recopier, tous les éléments dans les différentes descriptions qui sont susceptibles d’avoir un impact en jeu, que ce soit un trait particulier, une carrière, une relation, un pouvoir, du matériel, etc.

Une fois ces éléments extraits, nous allons leur attribuer un score. C’est très simple à faire, il suffit de les noter sur une échelle de 1 à 3 en fonction de leur importance ou de leur impact sur le personnage :

Notez au passage que le score d’une Relation représente le lien entre le personnage et l’entité en relation et non la portée ou la puissance de cette entité. De plus, il n'y a pas de limite au nombre d'éléments que peut posséder un personnage en dehors du bon sens. Ce dernier point peut perturber des joueurs plus habitués aux systèmes à répartition, mais le Système Féerie se passe d’un tel système d’équilibrage.

États

Au cours de la partie, votre personnage pourra acquérir ou subir diverses altérations : les états. Par exemple, votre personnage peut se retrouver « empoisonné » après avoir mangé un fruit piégé. Autre exemple, un simple civil, non entraîné, qui viendrait de vivre un attentat pourrait avoir l'état « En état de choc ».

Ces états sont généralement temporaires et disparaissent avec le temps ou certaines actions. Pour les exemples cités, boire un remède ou passer quelque temps entre les mains d’un psy devraient pouvoir les faire disparaître.

Comme les autres éléments, ils sont eux aussi chiffrés de 1 à 3 de la même manière :

Pour finir

Ceci fait, le personnage est pratiquement prêt. Il ne lui manque plus que ses points de personnage. Ces points serviront à altérer directement le déroulement de l'histoire. Un nouveau personnage commence habituellement avec 3 points de personnage.

Partagez cette page : Partagez cette page sur Google+
Sauf mention contraire, le contenu de ce wiki est placé sous les termes de la licence suivante : CC Attribution-Noncommercial-Share Alike 4.0 International

Ce site utilise des cookies pour son fonctionnement : pour en savoir plus

v5/creationdespersonnages.txt · Dernière modification: 2018/04/04 13:37 par greewi