Système Féerie

 

Adaptation

Le Système Féerie n'est pas un jeu. Il lui manque un certain nombre de choses pour le devenir : non seulement à un univers mais aussi à d'autres règles et éléments de jeu. Il est nécessaire de l'adapter et de le compléter. Mais rassurez-vous, cette étape se fait très naturellement.

Les limitations du système Féerie

Avant d'aller plus loin, il est important de bien comprendre que le Système Féerie a été conçu dans une certaine optique et qu'il ne convient pas pour n'importe quel jeu. L'accent a été mis sur la création d'une histoire à plusieurs, sans sortir du cadre du jeu de rôles bien sûr.

Ainsi, plusieurs points ont fait l'objet d'une attention particulière lors de sa conception :

Ces choix limitent ainsi l'aspect tactique des combats et scènes d'actions de façon drastique et anéantissent la notion de progression en puissance qu'on retrouve dans de nombreux jeux de rôles. Si la possibilité, donnée aux joueurs, de modifier directement les événements y contribue fortement, le flou volontaire des règles sur les conséquences des actions n'est pas non plus anodin.

Cette première possibilité réduit aussi la capacité du meneur à installer seul une ambiance qui relève désormais plus de la tablée dans son ensemble. Ceci peut être un frein important pour les jeux d'horreurs par exemple.

Il est important pour le créateur d'un jeu de tenir compte de ces restrictions.

Règles additionnelles

Comme dit précédemment, le Système Féerie en lui-même est incomplet. Il manque les ponts qui le relient à l'univers même si ce système a été conçu de façon à pouvoir se contenter d'une simple description de l'univers de jeu.

En particulier, si le jeu propose un univers ou des actions qui sont irréalisables, voir même difficile à imaginer dans le monde réel, il convient de les décrire dans des règles additionnelles. Il peut s'agir de magie, de voyage spatial ou, si on prend l'exemple de Solaires, la navigation dans une matrice.

Ces règles additionnelles ont plusieurs buts :

Notez qu'il n'est absolument pas nécessaire d'établir des formules mathématiques ou d'inventer des mécaniques originales. Une simple description du fonctionnement du domaine concerné associé à quelques exemples suffisent la plupart du temps.

Intégrer le système au jeu

Le système tel que décrit dans ce manuel reste froid sans un contexte. N'hésitez pas à rajouter des exemples aux règles en utilisant des éléments de votre univers. Le style de rédaction utilisé ici est aussi particulier, n'hésitez pas à réécrire ces textes en utilisant vos mots. Tout ceci contribuera à faire du Système Féerie le système de votre jeu. De plus certains termes utilisés peuvent ne pas coller avec la thématique du jeu.

Enfin, de nombreuses règles sont optionnelles. Il est recommandé de statuer sur chacune d'entre elle. Peut être voulez-vous en interdire certaines, les rendre obligatoire ou encore les conserver dans cet état pour laisser le choix aux groupes de joueurs ?

Les autres règles sont aussi modifiables : aussi bien dans leurs paramétrages, par exemple les coûts en points de personnages, que dans leur fonctionnement. Même si ces règles ne sont pas optionnelles, vous pouvez choisir d'en supprimer certaines. En fait, la nature optionnelle de certaines règles signifie simplement qu'on laisse aux joueurs et aux meneurs le choix de les utiliser, ou non.

À propos des personnages

Les personnages sont définis par deux choses : leur description et leurs éléments. Pour ces deux aspects, chaque jeu doit définir des outils bien précis : un questionnaire et une catégorisation des éléments.

Le questionnaire est le sujet sur prochain article : c’est un outil important qui demande une réflexion aboutie sur votre jeu.

La catégorisation des éléments est plus simple à expliquer, mais n’en reste pas moins importante. Par défaut, les éléments d’un personnage n’ont pas de type : on ne distingue pas un allié, d’un métier ou même d’un équipement. Afin d‘organiser ces éléments et aider le joueur à s’y retrouver, nous vous conseillons de créer plusieurs catégories dans lesquelles seront rangés ces éléments. Par exemple, pour Solaires, nous avons créé les catégories : Traits, États, Carrières, Relations, Logiciels, Modifications et Équipement.

Prenez bien le temps de concevoir ces deux outils : ils apportent une grande partie de la saveur de votre jeu.

Partagez cette page : Partagez cette page sur Google+
Sauf mention contraire, le contenu de ce wiki est placé sous les termes de la licence suivante : CC Attribution-Noncommercial-Share Alike 4.0 International

Ce site utilise des cookies pour son fonctionnement : pour en savoir plus

v5/adaptation.txt · Dernière modification: 2017/09/10 17:13 par greewi